urbanisation-si

urbanisation-si

Le diagramme de matériel informatique en réseau de la phase D Architecture technique de TOGAF - étape 39 du tutorial Modelio

Le diagramme de matériel informatique en réseau modélise le déploiement des composants d’application, tous types confondus, dans une architecture technique distribuée.

Ce modèle est réalisé par les architectes technique avec comme référents les ingénieurs systèmes/réseau à destination des responsables d’exploitation et des développeurs.

 

diagramme-reseau-materiel-informatique-tutorial-togaf-phase-d-architecture-technique.PNG

 

Pour plus de précisions sur les éléments de modélisation avec UML de la phase D Architecture technique de TOGAF, voir l’article :

 

 

L’outil utilisé est le diagramme de déploiement UML (voir notre article : “   Le diagramme d’environnement et de localisation de la phase D Architecture technique de TOGAF - étape 37 de l’exemple Modelio “).

 

Les grandes organisation (corporate) ont souvent pour des raisons historiques un agrégat hétérogène de serveurs de type mainframe IBM fonctionnant sous MVS, des serveurs Microsoft Windows et des serveurs Linux en cluster tendant du reste à remplacer de nos jours les antédiluviens mainframe.

 

Dans cet exemple, une instance de l’application “:TripPortfolioManager-V2” accède à une instance du composant d’application de base de données “:PortfolioRepository” (par exemple DB2).

Ces 2 composants sont déployés dans un mainframe IBM “MVS server” connecté via un LAN au serveur d’application “Linux server”.

 

Une instance de l’application “:AccountingERP” accède à une instance du composant d’application de base de données “:AccountingRepository” (par exemple Microsoft SQL server).

Ces 2 composants sont déployés dans un serveur Microsoft “Windows server” connecté via un LAN au serveur d’application “Linux server”.

 

Le serveur Unix “Linux server” exécute 3 logiciels serveur stéréotypés composant d’application utilitaire.

Il s’agit :

 

  • d’une instance d’un moteur de processus métier BPM (composant d’application utilitaire) “:BPEL server” (voir notre article : “ Le diagramme de traitements de la phase D Architecture technique de TOGAF - étape 38 de l’exemple Modelio  “) dans lequel s’exécute le composant d’application de processus “:ReserveTrip”

  • d’une instance de SGBR “:OrderRDB”, le commentaire UML indique qu’il s’agit de la base de données open source MySQL.

  • d’une instance d’un logiciel serveur HTPP (composant d’application utilitaire) “:WEB server” exécutant une instance du composant d’application d’interaction correspondant au site internet  “:TripReservationSite” développé en PHP comme le montre le commentaire UML.

  • d’une instance du conteneur JEE (composant d’application utilitaire) “:Application server”, dans lequel s’exécute des composants d’application d’entité “:Client”, “:Order” et “:Trip” et de processus “:Invoicing”.
    Ces composants d’entité ou de processus sont des services web avec leurs différentes typologies, services d’orchestration, fonctionnels, applicatifs, d’entités métier, ... (voir l’annexe 2 sur l’architecture SOA).

 

A noter le framework open source “Hibernate” qui assure la couche d’ORM (Object Relational Mapping) faisant la traduction d’un modèle de classe UML orienté objet en un modèle relationnel de SGBR.

Le langage HQL (Hibernat Query Language), traduit automatiquement en SQL du SBDR, les requêtes tout en conservant les concept objet et en faisant abstraction du mode physique de stockage (voir l’article consacré à l’ORM : “ A ma gauche Hibernate version 4.3.6 contre MyBatis version 3.2.8, qui va remporter le titre 2014 de champion ORM toute catégorie ?  “).

Remarque : Oracle a confié les développements futurs de JEE à l’organisation open source Eclipse qui l’a renommé Jakarta EE.

 

Les postes de travail sont modélisés sous la forme générique “Workstation” connectés aux serveurs “MVS server” et “Windows server” avec des LAN et accède au serveur d’application “Linux server” via internet (HTTP) avec le navigateur de Microsoft.

 

Afin de bien vérifier que tous les acteurs internes “Marketing officer”, “Account manager”, “Invoicing officer” et externe “Client”, ont bien accès à leurs applications remplissant leurs besoins métier, on les représente en lien à leur poste de travail.

 

Conclusion

Le diagramme de matériel informatique en réseau constitue une cartographie des infrastructures informatiques hébergeant les composants applicatifs ainsi que les acteurs accèdant à ces composants.

 

Rhona Maxwel

@rhona_helena

 

“Une joie partagée est une double joie, un chagrin partagé est un demi-chagrin.”
Jacques Deval



Annexe 1 : les précédentes étapes de notre étude de cas TOGAF

 



Annexe 2 : l’architecture SOA (Service Oriented Architecture)

 



28/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres