urbanisation-si

urbanisation-si

Le diagramme logique de données de la phase C Architecture des Systèmes d'Information de TOGAF - étape 31 de l’exemple complet Modelio

Le diagramme logique de données a pour objet de représenter les données persistantes à partir du diagramme des entités métier en phase B architecture métier de TOGAF (étape 22 du didacticiel).

Le diagramme est réalisé par les architectes applicatifs et les DBA (Data Base Administrator) avec comme référents les architectes applicatifs, les DBA et les architectes techniques et à destination des DBA et des développeurs.


diagramme-logique-de-donnees-togaf-phase-c-architecture-des-systemes-d-information-didacticiel.PNG


Pour plus de précisions sur les éléments de modélisation avec UML de la phase C Architecture des Systèmes d'Information de TOGAF, voir l’article :

 

 

La plupart des outils de modélisation digne de ce nom permettent de générer automatiquement le modèle logique de données à partir du diagramme de classe abordé à l’étape 22 de notre tutorial Modelio ( voir notre article : “ Diagramme des entités métier en phase B architecture métier de TOGAF - étape 22 du didacticiel “).

 

La génération s’effectue en fonction du moyen de stockage des données.

 

L’outil de persistance traditionnel est la base de données relationnelles (SGBD).

L’AGL (Atelier de Génie Logiciel), générera un MLD (Modèle Logique de Données) qui doit être de troisième forme normale pour être un modèle relationnel.

Puis en fonction de l’éditeur du SGBD (Oracle, MySQL, Microsoft SQL Server, …), l'AGL générera un MPD (Modèle Physique de données) avec les clés primaires et étrangères.

 

Mais il existe aussi d’autres solutions de persistance comme NoSQL très tendance car se prêtant mieux au Big Data (MongoDB,  Cassandra, …), les NXD ou bases de données XML Native (BaseX, Oracle Berkeley DB XML) et signalons aussi même si elles sont en pertes de vitesse les base de données orientée objet (SGBDO comme InterSystems Caché, Objectivity/DB).

 

Conclusion

Le diagramme logique de données est créé à partir du diagramme des entités métier en phase B architecture métier, le plus souvent automatiquement.

Il constitue le modèle de persistance des données à partir duquel les responsables des données vont réaliser le stockage des informations en fonction de la solution choisie par l’entreprise.

 

Rhona Maxwel

@rhona_helena

 

“A moins qu’elles n’innovent plus rapidement (ou acquièrent leurs homologues digitaux), attendez-vous à ce que la plupart des dinosaures du Top 500 aux Etats Unis se fassent disrupter et détruire par une marche ininterrompue de licornes (nb start-up valorisées à plus de 1 milliard de dollars), financées par les Venture Capitalist, qui éclateront leurs petit cerveaux reptiliens grâce aux logiciels et au marketing digital”

Dave McClure



Annexe 1 : les précédentes étapes de notre étude de cas TOGAF





23/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres