Le diagramme de traitements de la phase D Architecture technique de TOGAF - étape 38 de l’exemple Modelio - urbanisation-si, modelisation-metier, processus-metier, expression-des-besoins

urbanisation-si

urbanisation-si

Le diagramme de traitements de la phase D Architecture technique de TOGAF - étape 38 de l’exemple Modelio

Le diagramme de traitements modélise les unités déployables de code et configuration ainsi que leur déploiement sur la plate-forme technologique.

Ce modèle est réalisé par les architectes technique avec comme référents les ingénieurs systèmes/réseau à destination des responsables d’exploitation et des développeurs.

 

diagramme-de-traitements-etude-de-cas-togaf-phase-d-architecture-technique.PNG

 

Pour plus de précisions sur les éléments de modélisation avec UML de la phase D Architecture technique de TOGAF, voir l’article :

 

 

Une unité de déploiement représente un regroupement de fonctions métier, de services ou de composants d'application.

 

Le diagramme de traitement permet d’identifier

  • les composants d'application qui doivent être regroupés pour former une unité de déploiement
  • les moyens de communication entre les unités de déploiement comme les topologies et types de réseaux (LAN, WAN) ainsi que les protocoles de transport (TCP/IP, …) et les protocoles applicatifs (HTTP + SOAP + WSDL pour SOA, …)
  • la volumétrie, les capacités CPU, le dimensionnement des réseaux, ... à mettre en place pour satisfaire les estimations de charge.


Les unités de déploiement peuvent être présentées sous la forme (stéréotype UML) d'instances de composant d'application utilitaire (par exemple, un serveur d'application), hébergeant des composants d'application  .


Les associations entre ces unités de déploiement représenteront les connexions (par exemple, un réseau), tandis que les flux d'informations indiqueront la nature des informations échangées.

 

Dans ces diagrammes, des indications sur les besoins en capacité sont fournies.


Les composants de l'application sont déployés dans les unités de configuration déployables, qui sont elles-mêmes des types spécifiques de composants d'application , au niveau de la technologie (serveur web, serveur BPM, serveur d'application, ...).

 

Une instance du composant d’application d’interaction “:TripReservationSite” est déployé dans le “WEB server” qui est une unité de déploiement stéréotypée composant d’application utilitaire (composant standard que l’on achète ou que l’on trouve en open source comme le serveur HTTP Apache).

 

De même les instances des composants d’application processus “:ReserveTrip” et “:Invoicing” sont déployés dans le serveur de BPM (Business Process Management) (par ex. en open source Bonita Soft, RedHat jBPM, …) utilisant le langage BPEL (Business Process Execution Language) qui peut être généré à partir des modèles BPMN (Business Process Model and Notation).
Le langage BPEL permet d’orchestrer les services web.

Ce serveur BPM qui regroupe des composants processus est une unité de déploiement.

 

Enfin les composants d’application d’entité “:Trip”, “:Client” et “:Order” et le composant d’application utilitaire “:CreditCard”, qui sont utilisés par des services web déployés dans un serveur d’application comme par exemple Jakarta EE (nouveau nom de Java Enterprise Edition depuis qu’Oracle l’ait abandonné à l’organisation open source Eclipse) ( ex. de serveurs d’application :  RedHat Wildfly, Oracle GlassFish, …).

 

Ces 3 unités de déploiement sont connectées dans l’exemple par des réseaux locaux (LAN) modélisés par des  association UML sur lesquelles on a attaché des commentaires UML spécifiant les exigences de vitesse en terme de requêtes par seconde.

 

Conclusion

Le diagramme de traitements montre comment les composants d’application sont déployés dans les unités de déploiement correspondant aux technologies utilisées (HTTP, BPM, Jakarta EE, ...).

 

Afin de mettre l'accent sur les unités de déploiement, ce modèle utilise le déploiement de manière plus générique que le diagramme de réseau matériel et informatique dont on parlera dans le prochain article.

 

Rhona Maxwel

@rhona_helena

 

“La science a-t-elle promis le bonheur ? Je ne le crois pas. Elle a promis la vérité, et la question est de savoir si l'on fera jamais du bonheur avec la vérité.”
Emile Zola



Annexe : les précédentes étapes de notre étude de cas TOGAF

 



28/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres