urbanisation-si

urbanisation-si

Etude de cas complète TOGAF, structure du projet et mode opératoire avec l’outil Modelio Business Analyst

Le module Togaf Architect fournit les fonctionnalités suivantes :

  • Paysage et modélisation des entreprises et de leurs systèmes d'information au niveau métier, architectural et technologique.

  • Modélisation des données métiers.

 

Modelio BA, organise un projet TOGAF en 2 sous-projets de type « Analyst project » et « UML project ».

Voir l'article consacré à la création du projet TOGAF : 

 

 

01_tutorial-togaf-mode-operatoire-sous-projet-conteneur-01.PNG

    

Organisation du modèle

L'architecture TOGAF est organisée au sein de cette structure :

  • L'architecture métier est définie dans la couche métier.
  • L'architecture des données est divisée entre un niveau métier, où le niveau conceptuel des données est défini (Entités métier sous couche de gestion) et le niveau technique, où le modèle de données persistantes est défini (niveau application / architecture de données).

Au niveau des entités métier, le modélisateur s'intéresse aux concepts et à leurs propriétés, mais pas aux aspects logiques et physiques tels que les référentiels, les modèles relationnels, etc.

 

Il est recommandé de modéliser d'abord les notions importantes de l'entreprise, et ensuite, définissez l'organisation de l'entreprise, les processus métier et les autres éléments de l'architecture métier.

  • L'architecture de l'application est structurée en deux domaines d'application: les données de service pour modéliser les données échangées entre les services métier et les cas d'utilisation système pour modéliser des cas d'utilisation liés aux principaux composants applicatifs du SI.
  • L'architecture technologique .

 

L'explorateur Modelio 

Les règles de modélisation

L'explorateur Modelio centralise et organise chaque élément du modèle créé lors de la modélisation.

 

Chaque élément de modèle peut apparaître dans un ou plusieurs diagrammes.

 

Des éléments de modèle peuvent être créés dans l'explorateur, ou dans des types de diagrammes adaptés, où une palette prend en charge la création de tous les éléments pertinents.

 

Toute modification appliquée à un élément de modèle sera transférée dans chaque diagramme où cet élément apparaît.

 

Dans un modèle d'architecture d'entreprise, un élément de modèle apparaît très fréquemment dans plusieurs diagrammes.

Par exemple, le même acteur peut apparaître dans un diagramme de décomposition d'organisation, un diagramme d'événements, un diagramme de sécurité de données, un diagramme d'emplacement et de nombreux autres types de diagrammes.

Pour afficher un élément de modèle existant dans un diagramme, il suffit de le faire glisser de l'explorateur vers le diagramme ciblé.

 

Ne créez jamais deux fois le même élément.

Une fois créé, faites-le glisser de l'explorateur pour le laisser apparaître dans un autre diagramme.

 

Gérer le déploiement

Le déploiement doit être modélisé principalement pour représenter la distribution géographique d'une entreprise, ou pour représenter la distribution de l'application sur des serveurs dans l'architecture technologique.

 

Comme un même élément de modèle peut être déployé à plusieurs endroits différents, une occurrence (instance) de l'élément déployé doit être créée dans l'élément d'emplacement de déploiement.

 

Vous pouvez créer une instance (ou une partie) dans l'élément d'emplacement de déploiement, puis saisir cette instance à l'aide de l'élément déployé.

 

Une façon plus simple de le faire est simplement de glisser et déposer l'élément déployé (de l'explorateur) dans l'emplacement de déploiement (apparaissant dans un diagramme): une instance est automatiquement créée.

 

Créer des sous-projets

Remarque : pour créer d’autres sous-projets : sélectionner le projet « Discount Travel » -  clic-droit – Sous-projets – sélectionner par exemple « Sous projet ArchiMate »

 

Dans le sous projet « Analyst project » - clic-droit, on peut créer des diagrammes de traçabilité, des matrices de traçabilité et des éléments :

  • Conteneur d’exigences
  • Conteneur de règles métiers
  • Conteneur d’objectifs
  • Conteneur de risques
  • Conteneur de tests
  • Dictionnaire

 

Dans le sous projet « UML project », - clic-droit, on peut créer des diagrammes de traçabilité, des matrices de traçabilité et des éléments de type "Package".

 

Liste des conteneurs du sous projet "Analyst project"

 

01_tutorial-togaf-mode-operatoire-sous-projet-conteneur-01.PNG

 

Exemple de conteneur : le dictionnaire

 

02_tutorial-togaf-dictionnaire-02.PNG

  

Créer un diagramme, par exemple d’objectifs

Sélectionner le conteneur Goals – clic-droit – Créer un diagramme – Diagramme d’objectifs

 

03_tutorial-togaf-mode-operatoire-diagramme-d-objectifs-03.PNG

 

Créer par exemple un objectif ou un autre conteneur

Sélectionner le conteneur Goals – clic-droit – Objectif (ou Conteneur d’objectifs).

 

Créer un diagramme dans le package TOGAF Model du sous projet UML project

Sélectionner TOGAF Model – clic-droit – Créer un diagramme - choisir un diagramme

 

04_tutorial-togaf-mode-operatoire-diagramme-uml-bpmn-togaf-04.PNG
 

Créer un élément dans le package TOGAF Model du sous projet UML project

Sélectionner TOGAF Model – clic-droit – Créer un élément - choisir un élément

 

10_tutorial-togaf-creer-un-element-uml-10.PNG

 

Créer la structure (Business Layer, Application Layer et Technology Layer) du package TOGAF Model du sous projet UML project

Sélectionner TOGAF Model – clic-droit – Togaf Architect by Modeliosoft – choisissez :

  • Niveau métier
  • Niveau applicatif
  • Architecture technique

 

05_tutorial-togaf-mode-operatoire-niveau-metier-applicatif-technique-05.PNG

 

Transformation de modèles

 

06_tutorial-togaf-transformation-de-modele-06.PNG

 

Génération de documentation

Les matrices

 

07_tutorial-togaf-generation-de-documentation-matrices-07.PNG

 

Les catalogues

 

08_tutorial-togaf-generation-de-documentation-catalogues-08.PNG

 

Les matrices de traçabilité

 

09_tutorial-togaf-generation-de-documentation-matrices-de-tracabilite-09.PNG

    

Structure de « Business Layer »

"Business Entities" et "Business Architecture"

 

11_tutorial-togaf-structure-business-layer-11.PNG

 

Créer les conteneurs de "Business Layer"

 

16_tutorial-togaf-business-layer-togaf-architect-modelio-16.PNG

 

Créer un diagramme de classe dans "Business Entities"

 

17_tutorial-togaf-business-entities-creer-un-diagramme-17.PNG

 

Créer un diagramme d'information/service métier

 

18_tutorial-togaf-business-architecture-creer-un-diagramme-18.PNG

 

Structure de « Application Layer »

"Application Architecture" et "Data Architecture"

 

12_tutorial-togaf-structure-application-layer-12.PNG

13_tutorial-togaf-structure-application-layer-13.PNG

 

Exemple : créer un diagramme de bénéfices dans le conteneur "Application Architecture"

 

19_tutorial-togaf-application-architecture-creer-un-diagramme-19.PNG

 

Exemple : créer un diagramme de migration de données dans le conteneur "Data Architecture"

 

20_tutorial-togaf-data-architecture-creer-un-diagramme-20.PNG

 

Structure de « Technology Architecture »

Les conteneurs de "Technology Architecture"

 

14_tutorial-togaf-structure-technology-architecture-14.PNG

15_tutorial-togaf-structure-technology-architecture-15.PNG

 

Conclusion

L'utilisation hétérogène de l'architecture d'entreprise à travers différentes méthodes, outils et modèles est un obstacle indéniable à sa généralisation.

 

Et pourtant les standards existent, aussi bien pour l'approche elle-même (TOGAF, DODAF, Praxeme, ...) que pour la modélisation (BPMN,  DMN, BMM, UML, SysML, ...), et les pratiques d'architecture d'entreprise sont bien connues (analyse de processus, des règles métiers, analyse des besoins, ...).

 

Cependant, chacune de ces normes est une boîte à outils générique.

 

Toute tentative de les mettre en œuvre de manière coordonnée afin de modéliser l'architecture d'entreprise nécessite beaucoup d'efforts, ce qui dépasse la plupart des utilisateurs.

 

L'architecture d'entreprise est largement utilisée dans les grandes entreprises, mais elle a encore beaucoup de chemin à parcourir.

 

Rhona Maxwel

@rhona_helena

 

"L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de sa grandeur."

Friedrich Nietzsche

 

 

Articles conseillés :

 

Les fondamentaux de la modélisation d'un Système d'Information : le bon usage des modèles 

 

Les points de vue et les vues TOGAF ou comment montrer que les préoccupations et les exigences des parties prenantes sont prises en compte

 

Exemples d’études de cas d’architecture d’entreprise avec le framework TOGAF empruntés à l’outil français Modelio

 

Exemple d’étude de cas TOGAF - Comment modéliser la phase A Vision de la méthode ADM : étape 1, les éléments de modélisation

 

Exemple d’étude de cas TOGAF - Comment modéliser la phase A Vision de la méthode ADM : étape 2, matrice des parties prenantes (stakeholder)

 

Tutorial, exemple d’étude de cas TOGAF - Analyser les objectifs - étape 3.1 de Comment modéliser la phase A Vision de la méthode ADM



01/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 179 autres membres