urbanisation-si

urbanisation-si

Diagramme de processus métier en phase B architecture métier de TOGAF – étape 17 de l’étude de cas

Le diagramme de processus métier a pour objectif de modéliser la séquence ou un flux d'activités qu’une organisation opère dans le but de l'accomplissement d’un travail.

La norme OMG (Object Management Group) de modélisation des processus métier est BPMN (Business Process Model and Notation) qui est unanimement reconnue sur le marché, je vous recommande vivement de l'utiliser.

Le diagramme est réalisé par les analystes métier avec comme référents les experts métier et à destination des analystes métier, responsables métier et architectes applicatifs.

 

diagramme-de-processus-metier-BPMN-TOGAF.PNG
 

 

Dans ce blog, nous avons détaillé de manière pédagogique avec de nombreux exemples la totalité de la norme BPMN, ainsi que les méthodes d’identification des processus métier.

Voir à la fin de cet article, l’annexe 2 sur les articles relatifs aux processus métier et à BPMN.

 

Les 2 départements "Sales department" et "Administration department" sont représentés par 2 lanes.

  1. Le processus démarre avec l’événement arrivée du message "Trip request".
  2. S’enchaîne l’activité "Initiate file" produisant en sortie l'entité "Order" qui est initialisée.
  3. 2 activités "Check" vont s’exécuter en parallèle (gateway).
  4. Une fois ces 2 activités terminées, la séquence continue avec l’activité "Reserve trip" avec "Order" qui est finalisée et complète.
  5. Le processus se termine avec l’activité "Invoice".

Ce modèle est à grosse maille, comme dans toute cartographie, on pourrait affiner l’échelle et détailler le diagramme.

Mais attention à ne pas tomber dans le piège classique de la modélisation consistant à vouloir trop détailler ce qui risque de rendre le modèle illisible et donc inutilisable, trop d’informations tue l’information.

 

Pour plus de précisions sur les éléments de modélisation de la phase B architecture métier de TOGAF, voir l’article :

 

  

Conclusion

Ne subissez plus les changements extérieurs, mais soyez en mesure de les accueillir à tout instant !

Les plus performants d’entre nous sont conscients du fait qu'avantage concurrentiel et service de premier ordre ne résultent pas de ce qu’on fait, mais de la manière de le faire.

Et que les positions de force peuvent s’inverser rapidement du fait de l’évolution constante des environnements financier, réglementaire et métier.

Modéliser les processus métier permet de :

  • les documenter,
  • alimenter le référentiel de processus,
  • les optimiser,
  • faciliter les évolutions, les mesures d’impact en cas de changement,
  • faire des analyses de performances,
  • les automatiser,
  • faciliter leur gouvernance.

Le BPM (Business Process Management) permet une amélioration notable du retour sur investissement :

  • amélioration de la productivité,
  • amélioration de la qualité de service,
  • réduction des coûts d’exploitation,
  • réduction de la durée des cycles de traitement.

Les processus métier sont les rouages centraux de l’efficience de l’entreprise et donc la base de l’architecture d’entreprise.

 

Rhona Maxwel

@rhona_helena

 

"Il n'y a jamais eu une telle période de promesses et de menaces [...] Nous devons développer une lecture claire et globale quant à l'impact des technologies sur nos vies et comment elles reconditionnent noare environnement économique, social, culturel et humain."

Klaus Schwab

 

 

Annexe 1 : les précédentes étapes de notre étude de cas TOGAF

 

 

 

Annexe 2 : articles relatifs aux processus métier et à BPMN

 



27/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres