urbanisation-si.com

urbanisation-si.com

Comment modéliser les niveaux (stratégique, tactique...) de l’Architecture d’Entreprise ?

Les différents niveaux d'architecture répondent à différents niveaux de préoccupations et ont des publics différents. Le cadre d'architecture et le référentiel doivent aider à garantir que ces architectures soient stratifiées et synchronisées, afin qu’elles forment une vision cohérente et équilibrée de l'ensemble de l'entreprise. 

 

togaf-niveaux-architecture-strategie-tactique-solution-01       

Les niveaux d'architecture selon TOGAF
(diagramme UML de package réalisé avec Modelio Open Source)

   

La dénomination des niveaux a été influencée par
“The Open Group Architecture Framework” (TOGAF). 

Une entreprise a une structure complexe et généralement hiérarchique, et l'on doit créer des architectures à des niveaux discrets de cette structure. Cette hiérarchie d'architectures est analogue aux hiérarchies d'objectifs et de capacités, et s'aligne intuitivement sur les divisions au niveau stratégique, programme et projet. Dans une petite organisation, il est possible de créer une architecture unique qui couvre le niveau stratégique et les niveaux de projet ou de capacité, mais dans une grande entreprise, au moins trois niveaux distincts sont généralement nécessaires :

 

  • Stratégique - Long terme, de l'ordre de 3 à 5 ans,
     
  • Tactique - Moyen terme, de l'ordre de 1 à 2 ans,

  • Solution - Court terme, de l'ordre de 6 à 12 mois.

  

Les architectures Stratégiques

  

togaf-exemple-strategie-tactique-solution-02

  

Exemples d'Architectures Stratégique, Tactique et de Solutions
(diagramme UML de package réalisé avec Modelio Open Source)

  

Elles décrivent des plans et des initiatives stratégiques et s'exécutent généralement pendant des années. Les architectures stratégiques fournissent des plans à long terme, qui sont généralement des visions de l'avenir sur une période de trois à cinq ans.
La période peut être plus longue pour les industries ou les entreprises qui ne sont pas affectées par des environnements dynamiques et perturbateurs. Les architectures stratégiques doivent prendre en charge ou s'aligner sur les objectifs stratégiques de l'entreprise.

 

La technologie de modélisation stratégique dispose d'un certain nombre d'outils qui peuvent être utilisés, tels que le diagramme “Balanced Scorecard”, qui peut aider à identifier les objectifs liés à l’IT.

  

balanced-scorecard

    

Diagramme "Balanced Scorecard" (diagramme réalisé avec Visual Paradigm)

    

 

Les architectures Tactiques

  

togaf-exemple-tactique-solution-03

  

Exemples d'Architecture Tactique intégrant des architectures de solutions
(diagramme UML de package réalisé avec Modelio Open Source

  

Elles décrivent des plans intermédiaires qui aident à partitionner les architectures de niveau Stratégique en groupes gérables.


Elles peuvent généralement durer un certain nombre d'années et représenter une feuille de route au niveau du portefeuille applicatif ou des étapes sur la manière d'atteindre les objectifs exprimés dans les architectures Stratégiques auxquelles ils se rapportent.


Elles agissent comme un cadre pour l'organisation au niveau des solutions et assurent que les capacités sont développées et qu'elles créent finalement de la valeur métier. 

  

Les diagrammes de “Roadmap” peuvent être utilisés à tous les niveaux de l'architecture Tactique, y compris les Architectures d'Entreprise, d'Information, d'Application et de Technologie, montrant le séquencement temporel des actions au niveau d'un portefeuille applicatif ou d'un programme.

roadmap-diagramme

  

Exemple de diagramme de "Roadmap" (diagramme réalisé avec ADOIT:CE)

     

Les architectures de Solutions

Elles décrivent des projets spécifiques ou des activités au niveau des capacités qui peuvent généralement être réalisées en quelques mois, plutôt qu'en plusieurs années. D'un point de vue métier, elles se concentrent généralement sur un problème ou une opportunité particulière. De même, d'un point de vue technique, elles impliquent généralement une tranche des domaines de l'information, des applications et de la technologie, mais peuvent, dans certaines circonstances, nécessiter l'examen d'un certain nombre de ces domaines. 


Les outils doivent aider au niveau de l'architecture de chaque Solution, de la définition des buts et objectifs métier et de leur mise en relation avec les composants d'Information et d'Application, et de Technologie qui sous-tendent les applications. 


L'architecture Métier peut être définie et gérée à l'aide de profils UML (ensemble de stéréotypes, tagged values et contraintes OCL). Cela permet de créer des “Drivers” (représentations des conditions motivant une organisation métier à définir ses objectifs et à mettre en œuvre les changements nécessaires pour les atteindre), des buts et des objectifs, qui peuvent être démontrés aux parties prenantes à l'aide de diagrammes, de matrices et de documentation, publiés automatiquement à partir des modèles.


Des générateurs de schémas de RDBMS et de scripts SQL à partir de diagrammes de classes UML aident à travailler avec l'architecture de l'Information, et les éléments créés peuvent être liés à l'architecture métier. 


Les services applicatifs, les applications et les interfaces peuvent être modélisés, et leurs relations entre eux et avec les éléments des architectures métiers et technologiques peuvent être définies et représentées par des liens de traçabilités entre des artefacts de modélisation appartenant même à des notations différentes, comme ArchiMate, BPMN, DMN, UML…


Les services technologiques, les nœuds et dispositifs technologiques peuvent être gérés et, le cas échéant, peuvent être dérivés du Modèle de référence technique. 


Les outils doivent gérer les exigences architecturales, qui peuvent être liées aux éléments qui composent entreprise, processus métier, fonctions, applications, technologies et autres architectures spécifiques. 


Un framework agile (Kanban, Scrum…) peut être utilisé pour gérer ces projets et garantir que la valeur métier est livrée en temps opportun.

 

Mais au fait, y a-t-il une norme pour représenter
les architectures Stratégiques et Tactiques ?

Vous n'en avez peut-être jamais entendu parler, mais cette norme existe et se nomme BMM (Business Motivation Model). Il s'agit d'un modèle de motivation métier qui fournit aux entreprises un ensemble de notations normalisé par l’OMG (Object Management Group), pour l'élaboration de plans métier. Il permet de modéliser ce que l'entreprise souhaite réaliser, comment y parvenir, les impacts potentiels, les ressources, etc.

  

Voir nos articles consacrés à la norme BMM de l'OMG à la fin, dans les compléments de lecture.

  

bmm-business-motivation-model-exemple

  

Exemple de diagramme BMM (diagramme réalisé avec Visual Paradigm)

  

Et l'apport d'ArchiMate ?

La stratégie et les éléments de motivation d'ArchiMate ont été inspirés en partie par BMM.
Bien qu'un mappage entre de nombreux éléments de motivation d'ArchiMate et les concepts BMM soit possible, BMM fournit une description plus détaillée de la motivation, tandis que le langage ArchiMate vise à couvrir un large champ et à interconnecter différents domaines.

  

Voir nos articles consacrés aux éléments de stratégie et de motivation d'ArchiMate à la fin, dans les compléments de lecture.

  

Strategic-Intent-Goal

  

Diagramme ArchiMate de la couche Strategy, représentant les objectifs (Goals),
les résultats attendus (Outcomes) et les principes (Principles) (diagramme réalisé avec ADOIT:CE)
 

 

La traçabilité comme assurance de l'alignement stratégique

La traçabilité occupe une place transverse et traverse toutes les strates d’architecture.

Il existe plusieurs outils, dont la matrice des relations et les diagrammes de traçabilité, qui peuvent être utilisés pour montrer les relations entre les éléments des architectures d'entreprise, afin de s'assurer qu'ils contribuent tous de manière démontrable à la réalisation des objectifs stratégiques. 

  

traceability-relationship-matrix-relationship-view-simple

  

Matrice de Relations entre Exigences et Cas d’Utilisation et une vue de ces relations
(diagramme réalisé avec Enterprise Architect)

    

Le diagramme de Traçabilité fournit une vue hiérarchique des connexions d'éléments, permettant de visualiser et d'interroger la traçabilité au fur et à mesure qu'on accède aux éléments dans le modèle. Cet outil est particulièrement utile, car un modélisateur choisira souvent de masquer les relations du diagramme, mais en sélectionnant un élément dans le diagramme et en visualisant ses connexions dans la fenêtre Traçabilité, toutes ses relations seront révélées.

  

traceability-window-usecase-server

  

Exemple d'outil de traçabilité (diagramme réalisé avec Enterprise Architect)

  

Conclusion

Pour ne plus souffrir des modèles opérationnels, qui ont subi des changements progressifs et non structurés au fil du temps, devenant souvent des obstacles à la mise en œuvre de leur stratégie, les entreprises ne devraient plus commettre l'erreur d'appliquer leur stratégie de bas en haut (bottom-up), comme si, lors de la conception d’un bâtiment, on s’adressait en premier aux ingénieurs spécialisés dans les fondations.


Pour une entreprise, une approche de haut en bas (top-down) permet de se restructurer, de ne pas risquer de s'éloigner de la réalisation de ses objectifs à long terme, et de respecter l'alignement stratégique. 

  

 

urbanisation-si_logo

 

Rhona Maxwel

urbanisation-si.com

@rhona_helena

  

"Toute idée devient fausse au moment où l’on s’en contente."

Alain

  

Compléments de lecture

BMM (Business Motivation Model)

 

ArchiMate

 

Outils d'Architecture d'Entreprise

 



08/12/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 587 autres membres