urbanisation-si

urbanisation-si

ArchiMate la synthèse : les éléments de motivation - 2

Les éléments essentiels du langage ArchiMate se concentrent sur la description de l'architecture des systèmes prenant en charge l'entreprise. Il ne couvre pas les éléments qui, de différentes manières, pilotent la conception et l'exploitation de l'entreprise.

Pour pallier à ce manque, on a recours à l'extension Motivation correspondant à la colonne "Pourquoi" du cadre de Zachman.

 

Métamodèle des éléments de motivation

 

ArchiMate-la-synthese-metamodele-des-elements-de-motivation.png

 

Plusieurs éléments de motivation sont inclus dans le langage: "partie prenante", "signification", "valeur",  "pilote", "évaluation", "objectif", "résultat", "principe" et "exigence" qui à son tour a une "contrainte" en tant que sous-type.

L'élément de motivation générique est aussi introduit.

 

Les éléments de motivation servent à modéliser les motivations ou les raisons qui guident la conception ou le changement d’une architecture d’entreprise.

 

Il est essentiel de comprendre les "facteurs", souvent appelés "pilotes", qui influencent d'autres éléments de motivation.

Ils peuvent provenir de l'intérieur ou de l'extérieur de l'entreprise.

Les facteurs internes, également appelés préoccupations, sont associés aux parties prenantes, qui peuvent être une personne ou un groupe, comme une équipe projet, une entreprise ou une société.

Des exemples de tels facteurs internes sont : 

  • la satisfaction du client,
  • la conformité à la législation
  • la rentabilité.

Il est courant que les entreprises procèdent à une évaluation de ces facteurs. par exemple, en utilisant une analyse SWOT, afin de répondre au mieux.

 

Résumé des éléments de motivation

 

ArchiMate-la-synthese-les-elements-de-motivation-tableau.jpg

 

Relations entre les éléments de motivation et les éléments principaux

Le but des éléments de motivation est de modéliser la motivation sous-jacente aux éléments fondamentaux d'une architecture d'entreprise.

Par conséquent, il est possible de relier les éléments de motivation aux éléments de base.

 

Comme le montre le métamodèle suivant, une "exigence" (et indirectement aussi un "principe", un "résultat" et un "objectif") peut être directement liée à une structure ou à un élément de comportement au moyen d’une relation de réalisation.

 

En outre, la relation d'influence la plus faible est autorisée entre ces éléments.

 

La "signification" et la "valeur" peuvent être associées à tout élément de structure ou de comportement.

 

Un "acteur métier" peut être affecté à une "partie prenante", ce qui peut être considéré comme un rôle de motivation (par opposition à un rôle opérationnel) qu'un acteur peut remplir.

 

 

Similitude avec BMM Business Motivation Model, la norme OMG

La stratégie et les éléments de motivation d'ArchiMate ont été inspirés en partie par BMM Business Motivation Model, la norme OMG qui est le modèle de motivation des entreprises.

 

La norme BMM fait la distinction entre les "moyens", les "fins" et les" influenceurs" et les "évaluations".

Elle fournit des concepts assez détaillés pour ces catégories.

L'élément “manières de procéder” ("CourseOfAction") d’ArchiMate correspond directement au même élément de BMM, alors que ses concepts de "directive" peuvent être modélisés avec le "principe", "l'exigence" et les "éléments de contrainte" d'ArchiMate.

Les concepts BMM pour les “fins” sont généralement mappés sur l'élément “objectif” d’ArchiMate.

Les "influenceurs" (ou "facteurs d’impact") BMM correspondent à l'élément ArchiMate “pilote”, alors que les "évaluations" BMM sont directement associées à l'élément d'évaluation ArchiMate.

Bien qu'un mappage entre de nombreux éléments de motivation d'ArchiMate et les concepts BMM soit possible, BMM fournit une description plus détaillée de la motivation.

 

Lorsque le langage ArchiMate vise à couvrir un large champ et à interconnecter différents domaines, BMM, plus spécialisé, effectue un zoom avant sur les détails de son domaine spécifique.

 

Voir en annexe les articles se rapportant à la norme BMM.

 

Conclusion

Un concept fondamental est qu'une entreprise est pilotée non pas par les changement, mais comment elle décide de réagir à ces changements.

La prise en compte des changements quand on les a prévus et l'évaluation de leur impact sur l'entreprise est cruciale.

 

L'idée est de développer un modèle métier pour les éléments des plans de développement avant de commencer la conception de système ou le développement technique.

Les plans de développement métiers deviennent alors la base pour une telle activité, connectant des solutions de système à leurs intentions métiers.


Les entreprises ne font pas, ou ne doivent pas faire un acte aléatoirement.

Quand une entreprise exécute un processus métier ou applique une règle de gestion, elle devrait pouvoir le justifier.

 

Rhona Maxwel

@rhona_helena

 

"Je ne suis rien, je le sais, mais je compose mon rien avec un petit morceau de tout."
Victor Hugo

 

 

Annexe : BMM Business Motivation Model, la norme OMG du modèle de motivation des entreprises

 



06/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 192 autres membres