ArchiMate mémento : Alignement de la couche métier avec les couches inférieures - 8 - urbanisation-si, modelisation-metier, processus-metier, expression-des-besoins

urbanisation-si

urbanisation-si

ArchiMate mémento : Alignement de la couche métier avec les couches inférieures - 8

Ce métamodèle montre les relations entre la couche métier, la couche application et les éléments de la couche technologique.

 

archimate-memento-alignement-de-la-couche-metier-avec-les-couches-inferieures.png

 

 

Dans les métamodèles de la norme, les nuances de gris permettent de distinguer les éléments appartenant aux différents aspects du cadre ArchiMate :

  • Blanc pour les concepts abstraits (c'est-à-dire non instanciables)

  • Gris clair pour les structures passives

  • Gris moyen pour le comportement

  • Gris foncé pour les structures actives

 

Il existe deux principaux types de relations entre ces couches : les relations de service et les relations de réalisation.

 

Relations de service (serves)

Par exemple :

  • entre le service d'application (Application Service = comportement) et les différents types d'éléments de comportement de l'entreprise (Business Internal Behavior Element = comportement abstrait)
     
  • entre l'interface de l'application (Application Interface = structure active) et le rôle de l'entreprise (Business Internal Active Structure Element = structure active abstraite).

 

Inversement, en servant de relations :

  • entre les éléments de service métier (Business Service = comportement) et de comportement applicatif (Application / Process / Function / Interaction = comportement)
     
  • entre l'interface métier (Business Interface = structure active) et le composant applicatif (Application Component  = structure active).

 

Ces relations représentent les aspects comportementaux et structurels du support de l'entreprise par les applications.

 

Relations de réalisation (realizes)

Par exemple :

  • d'un processus d'application ou d'une fonction (Application/Process/Function/Interaction = comportement)  à un processus ou une fonction métier (Business Internal Behavior Element = comportement abstrait)
      
  • d'un objet de données (Data Object = structure passive) ou d'un objet technologique (Technology Object = structure passive abstraite) à un objet métier (Business Object = structure passive), pour indiquer que l'objet de données est une représentation numérique de l'objet métier correspondant ou que l'objet technologique est une représentation physique de l'objet métier.

 

En outre, il peut exister une relation d'agrégation entre un produit et une application ou un service technologique, et un objet de données ou technologique, pour indiquer que ces services ou objets peuvent être proposés directement à un client dans le cadre du produit.

 

Remarque : ce métamodèle ne montre pas toutes les relations autorisées: il existe des relations indirectes qui peuvent être dérivées.

 

Conclusion

L’objectif de ces relations est d’assurer la traçabilité entre le métier et les composants applicatifs et techniques afin de vérifier l’alignement du système d’information sur le métier, de fournir des estimations pour les projets futurs et de pouvoir mesurer les impacts en cas d’évolutions et de changements.

Rhona Maxwel
@rhona_helena

 

"Rien ne va de soi. Rien n'est donné. Tout est construit."
Gaston Bachelard

 

 

Les mémentos d'Archimate :

 



10/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres