urbanisation-si.com

urbanisation-si.com

Le projet d'urbanisation du SI de Christophe Longépé

Comment un ouvrage informatique, vieux de plus de 20 ans (la première édition date de 2001, la 4e et dernière édition de 2009), peut-il être toujours d’actualité et considéré comme un livre culte ? 

le-projet-urbanisation-du-si-longepe

Le projet d'urbanisation du SI - Cas concret d'architecture d'entreprise de Christophe Longépé - 4e édition - Dunod

 

Christophe Longépé, aujourd’hui Chief Data Officer à BNP Paribas et auparavant Group Chief Enterprise Architect à la Société Générale, fait partie des experts français reconnus et incontestés de l’Architecture d’Entreprise.

 

photo-christophe-longepe

Christophe Longépé

 

Partie I : les fondations

De manière très classique, la première partie revient sur les fondamentaux, les enjeux des entreprises, et identifie les changements nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie. Le principe est de sauvegarder la cohérence et l’efficacité du système en établissant une combinaison subtile et complexe entre réutilisation d’un acquis et mise en œuvre d’architectures techniques, de plates-formes et d’outils d’amélioration de l’efficacité.


La démonstration est faite sur les similitudes entre l’urbanisme de la cité et celui des Systèmes d’Information, comme la définition avec le Plan d’Occupation des Sols (POS), le regroupement des applicatifs, le périmètre réservé pour les projets à venir, le découpage du SI en zones, quartiers et îlots, les règles d’urbanisme, l’infrastructure avec les artères de communication et enfin les cartographies.


Même si le métamodèle décrit est propre à l’auteur et est de nos jours remplacé par celui de standards comme TOGAF et ArchiMate, il a le mérite d’expliquer simplement ce qu’est un métamodèle et sert de socle à la description aux règles d’urbanisme. Leur classification suit les niveaux du cadre de référence : stratégie, métier, fonctionnel, applicatif et technique.
Pour les novices, ce chapitre est particulièrement inspirant et ouvre la voie à des réflexions plus approfondies et à des pistes de recherches sur des sujets clés de l’architecture.

 

Partie II : l’étude de cas culte

processus-cibles-agence-de-voyage-urbanisation-si-longepe

Cartographie cible des processus métier de l'agence de voyage, reproduit avec l'outil Enterprise Architect de Sparx Systems

 

La deuxième partie est très certainement la plus passionnante ; elle occupe du reste les deux tiers de l’ouvrage, fait rarissime que l'on peut souligner. On y trouve la célèbre étude de cas du tour-opérateur, reprise maintes et maintes fois comme démonstrateur pour des outils de modélisation.
L’exemple de l’agence de voyages est à l’architecture d’entreprise ce que l’exemple de la bibliothèque est aux bases de données ou encore le “Hello world” est à l’apprentissage de la programmation. 

 

L’entreprise considérée a perdu sa place de leader sur le marché. La stratégie de la Direction Générale est des plus classiques : augmenter le nombre de contacts, puis les transformer en réservation, permettre aux vendeurs de se focaliser sur leur métier, diminuer les coûts de gestion, développer des canaux alternatifs et améliorer la trésorerie.

Comment transformer ces objectifs métier hautement stratégiques en objectifs opérationnels, qui seront ensuite réalisés grâce à une transformation digitale ?
Longépé va alors faire la preuve de la nécessité d’une démarche d’urbanisation du SI en explicitant les étapes successives qui vont s'enchaîner logiquement révélant les cartographies métier, fonctionnelle, applicative actuelles et cibles et enfin l’infrastructure. Avec, à chaque fois, la vérification que les règles et les bonnes pratiques de l’urbanisme sont bien respectées et que l’on a bien établi les liens entre l’étape n-1 et l’étape n, assurant la traçabilité et l’adéquation de la stratégie avec le Système d’Information.

 

On ne peut pas reprocher que certains détails des processus métier de cet exemple soient désuets. Cet exemple est en effet un cas d’école générique qui s’applique à tout type de transformation numérique et qui sert brillamment l’illustration de la méthode. 

Le point faible concerne la modélisation. C’est seulement à partir de la 4e édition que BPMN (Business Process Model and Notation) est enfin cité comme concurrent du diagramme d’activité UML (Unified Modeling Language, voir dans Articles la catégorie UML), pour modéliser les processus métier de l’étude de cas. On aurait espéré qu’ils fussent entièrement refaits en BPMN (voir dans Articles la catégorie BPMN) en y ajoutant DMN (Decision Model and Notation, voir dans Articles la catégorie DMN) pour les règles métier.
La couche application est structurée en un ensemble de packages UML contenant les classes métier.
La cartographie technique existante peut être modélisée par des diagrammes de déploiement et/ou des diagrammes de composants UML.

 

L’outil idéal, selon Longépé, doit couvrir la modélisation et la simulation de processus, la modélisation d'architecture et supporter UML. Les diagrammes de séquence et de collaboration utilisés n’ont pas été repensés avec la version 2.5.1 d’UML. 

Longépé en a bien conscience, et pose la question “Doit-on utiliser UML ?”. La réponse est que, d’une part, la méthode énoncée se doit d’être agnostique en ce qui concerne les techniques de modélisation et, d’autre part, on retrouve les critiques usuelles sur UML qui est trop générique et qui, appliqué à l’urbanisation du SI, nécessiterait un profil spécifique avec des stéréotypes, des tagged values et des contraintes OCL (Object Constraint Language, voir notre article Modélisation de système : UML n'est rien sans OCL !), bref un véritable métamodèle ou carrément un langage dédié comme ArchiMate (voir dans Articles la catégorie ArchiMate) pour le cadre TOGAF (The Open Group Achitecture Framework, voir dans Articles la catégorie TOGAF).

 

Parties III et IV : formalisation de la méthode et rôles des acteurs

Dans la Troisième partie, Longépé conceptualise la démarche d’urbanisation du SI. Sa vision intéressera les novices et sera une excellente introduction aux frameworks standards comme TOGAF. 

 

Évidemment, il est logique de terminer par la description des acteurs et leurs rôles dans le processus d’urbanisme. C’est l’objectif de la quatrième et dernière partie qui encore une fois intéressera quiconque désirant avoir une bonne compréhension sur la constitution et le fonctionnement du pôle urbanisme au sein d’une entreprise. 

 

Conclusion

Très certainement un des ouvrages les plus concrets ayant servi de base à bon nombre d’étudiants ou apprentis urbanistes de SI. 

Bien qu’aujourd’hui les cadres d’architecture d’entreprise comme TOGAF avec ArchiMate aient pris le pas sur la démarche d'urbanisation des SI, ce livre reste une référence pour qui veut comprendre les fondamentaux sur la gestion des processus métier, les changements nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie, la cohérence, l’efficience et les bonnes pratiques d’un SI agile. 

 

L’idée phare est l’étude de cas hyper concrète servant de fil conducteur pour le déroulement de la démarche proposée par Longépé.
La démonstration est apportée qu'urbaniser les SI sert de levier pour mettre en œuvre la stratégie, permettre l'atteinte des objectifs, pouvoir assurer la pérennité des investissements, accroître la réactivité de l’entreprise, accentuer l’indépendance des différents blocs, augmenter la réutilisabilité des composants, améliorer l’interopérabilité des systèmes et renforcer la cohérence du SI. 

 

Ce livre constitue une référence indémodable comme ouvrage pédagogique sur le sujet de l’urbanisation du Système d’Information, qui très certainement continuera longtemps à être actualisé lors de prochaines éditions.

 

Christophe Longépé n’a aucun souci à se faire concernant l’obsolescence des écrivains.

 

Le projet d'urbanisation du SI

Cas concret d'architecture d'entreprise

Christophe Longépé

Parution : 2009 - 4e édition

Collection : InfoPro

Editeur : Dunod

A noter qu’il existe une version anglaise, non mise à jour :  “The Enterprise Architecture IT Project - 1st Edition (2003) - The Urbanisation Paradigm”.

 

urbanisation-si_logo

 

 

Rhona Maxwel

urbanisation-si

@rhona_helena

"Vous pouvez être bon en technologie et aimer la mode, être bon en technologie et aimer l'art, être bon en technologie et être une bonne maman"

Marissa Mayer

 

Compléments de lecture



18/01/2022
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres