urbanisation-si

urbanisation-si

A quoi sert un moteur de règles ?

moteur-de-règles.png

 

On entends souvent parler dans le cadre de l'urbanisation des SI, de la gestion des processus métier (BPM Business Process Management) associée à un moteur de règles métiers (BRMS Business Rules Management System). Mais qu'est-ce exactement un moteur de règles ? 

Mais d'abord qu’est-ce qu’une règle ? 

Une règle est composée d’un ensemble de conditions et d’un ensemble d’actions exécutées uniquement si les conditions précédentes sont réunies. 

Si un ensemble de conditions est vrai… 

… alors on exécute un ensemble d’actions 

Exemple : 

Si un évènement initial avec une personne sinistrée dont le type n’est ni assuré, ni conjoint 

Alors créer un évènement métier bloquant avec un message. 

Objectifs d'un moteur de règle : 

. La formalisation sous forme de règles permet de capitaliser et d’automatiser le savoir-faire des experts 

. Apporte une standardisation et une auditabilité de ces règles « métier », facilitant leur consultation et leur maintenance par le plus grand nombre 

. Evite d’écrire un analyseur syntaxique. 

. La sémantique d’une règle standard (« Si ….Alors … ») est particulièrement bien adaptée à ce que l’on peut trouver dans les réglementations ou dans les spécifications, ce qui permet d’avoir des délais de mise en œuvre et de validation plus courts que pour un projet écrit dans un langage classique, le passage de la spécification aux règles étant naturel. 

. Les règles sont donc beaucoup plus lisibles que du code COBOL ou Java. Le raisonnement global complexe est ainsi décomposé en règles simples et lisibles (au moins autant qu’un document de spécifications), et non noyées dans un code source complexe compréhensible uniquement par des informaticiens (voire de l’informaticien qui l’a écrit) 

. Fournir un environnement d’édition des règles utilisable simplement et directement par des experts « métier » sans compétences informatiques particulières.  

. Permet de faciliter la maintenance évolutive, grâce à la lisibilité des règles, et induit donc une meilleure réactivité et adaptation aux changements.  

. Le codage et la validation des nouvelles règles sont plus rapides à effectuer et plus aisées à mettre en œuvre, les utilisateurs font moins appel aux services informatiques.  

. Conçus pour séparer la logique « métier » (la formalisation des règles, en utilisant directement les concepts « métier ») de la logique système (la mise en œuvre technique). 

. Permet d’exprimer  ce qu’on veut faire (langage déclaratif) et non pas comment on le fait (langage impératif) 

. Rapidité et dimensionnement (algorithme RETE) pour trouver les règles en fonction des entités métiers. 

On verra dans un prochain article quelles sont les étapes d’un projet avec un moteur de règles.  

Intégrer un moteur de règles est une véritable révolution dans le SI mais il contribue pleinement aux enjeux de l'urbanisation des SI qui est de faire évoluer les entreprises plus rapidement et puis n'oublions pas qu'un changement dans notre environnement peut nous dynamiser.  

 

Voir aussi :  http://bonnes-pratiques-si.eklablog.com/

 

http://rhonamaxwel.over-blog.com/



17/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres