urbanisation-si

urbanisation-si

Cours complet sur ATL (ATLAS Transformation Language) : les “Matched Rules” (les règles de correspondance), présentation (1/5)

cours-complet-atl-atlas-transformation-language-matched-rule-regle-de-correspondance-1.gif

 

Dans l'article précédent :

http://www.urbanisation-si.com/cours-complet-sur-atl-atlas-transformation-language-le-code-imperatif-atl-linstruction-de-boucle-for

nous avion abordé le code impératif ATL et l’instruction de boucle : for. Voyons à présent une présentation des “Matched Rules” (les règles de correspondance).

 

Les “Matched Rules” (les règles de correspondance), présentation (1/5)

Elles permettent de spécifier comment les éléments de modèle cible sont générés à partir des éléments de modèle source.

Pour parvenir à cet objectif, une règle de correspondance doit spécifier :

  • Quels éléments de modèle source doivent être mis en correspondance
  • Le nombre et le type d’éléments générés de modèle cible
  • La manière dont ces éléments de modèle cible doivent être initialisés à partir des éléments sources.

La spécification d’une règle de correspondance doit se conformer à la syntaxe suivante :

 

rule rule_name {
      from
            in_var : in_type [in model_name]? [(
                  condition
      )]?
      [using {
            var1 : var_type1 = init_exp1;
            ...
            varn : var_typen = init_expn;
      }]?
      to
            out_var1 : out_type1 [in model_name]? (
                  bindings1
            ),
            out_var2 : distinct out_type2 foreach(e in collection)(
                  bindings2
            ),
            ...
            out_varn : out_typen [in model_name]? (
                  bindingsn
            )
      [do {
            statements
      }]?
}
  • Chaque règle est identifiée par son nom ( rule_name).
  • Le nom d’une règle de correspondance est unique dans une transformation ATL.
  • Elle est composée de 2 sections obligatoires ( from et to ) et 2 optionnelles (using et do).
  • Les variables déclarées dans la portée de la règle  ( les patterns d’éléments sources et cibles et les variables ) ont un nom unique. Cette restriction ne s’applique pas aux expressions OCL contenues dans la règle. 

 
"Il n'arrive que rarement de voir un individu, sous la pression d'événements exceptionnels, réviser l'image qu'il a de sa propre intelligence et de ses limites au point de s'ouvrir de nouvelles perspectives sur ce qu'il est capable d'apprendre."
Seymour Papert

 

Voir aussi :  

 

http://urbanisation-si.wix.com/blog

http://urbanisme-si.wix.com/blog

http://urbanisation-si.wix.com/urbanisation-si

http://urbanisation-si.over-blog.com/

http://rhonamaxwel.over-blog.com/

http://urbanisation-des-si.blogspot.fr/

http://bonnes-pratiques-si.eklablog.com/

http://urbanisation-si.eklablog.com/



11/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres