urbanisation-si

urbanisation-si

Changer l'entreprise pour rendre ses processus métiers plus agiles et augmenter sa capacité à évoluer sont les principaux objectifs de l'urbanisation du SI.

L'urbanisation du SI est une méthode de la maîtrise de la complexité.
L'urbanisme cible la réappropriation du SI par la maîtrise d'ouvrage.
Pour y arriver, une compétence plus grande en matière de SI leur est nécessaire.
Une meilleure communication maîtrise d'ouvrage - maîtrise d'œuvre pourra s'instaurer.
Une organisation performante dépend de l'optimisation de son SI dont la complexité est sans cesse croissante.
Il faut maîtriser le SI pour pouvoir le moderniser : le projet d'urbanisation du SI n'est pas un projet en plus ! C'est souvent celui qui permet de réussir tous les autres.

 

Vous cherchez désespérement un formalisme pour vos processus métiers mettant en accord MOA et MOE, la solution miracle existe, elle s'appelle BPMN  

BPMN est un langage plus concret spécialement conçu pour les experts métiers afin qu'ils puissent représenter leurs processus métiers avec la terminologie qu'ils connaissent

Vous avez été nombreux à suivre la saga sur SysML, une nouvelle série commence consacrée à BPMN ( catégorie : BPMN )

  

BPMN 2 : les concepts de base des processus métiers

 

BPMN pour les nuls : les collaborations 

 

BPMN pour les nuls : les chorégraphies (Choreographies)

 

BPMN pour les nuls : les conversations

 

BPMN : norme OMG - synthèse des éléments graphiques

 

BPMN : l'antisèche pour rester incollable en modélisation de processus

 

BPMN l’exemple type pour tout comprendre sans prendre d’aspirine 

 

BPMN : la norme, toute la norme rien que la norme. L'exemple à lire en attendant une pizza

 

BPMN : mais que dit la norme sur les sous-processus et la gestion des événements d'interruption et de remontée d'incidents ?

 

BPMN : processus exécutables, comment s'y prendre ? (1/3)

 

BPMN : processus exécutables, comment s'y prendre ? (2/3)

 

BPMN : processus exécutables, comment s'y prendre ? (3/3)

 

 

SysML, c'est comme UML mais en mieux ! 

UML ne permet pas directement de modéliser les exigences et d'assurer la traçabilité vers leurs réalisations par les autres éléments de conception. 

UML ne prévoit rien pour représenter des éléments non-logiciels, des équations mathématiques, des contraintes, des flux (énergie, fluide, ...), des allocations structurelles/comportementales, ... 

Et enfin UML utilise la terminologie orientée objet (classe, attribut, méthode, ...) qui si elle convient bien aux méthodes et langages de programmation objets, n'est pas celle adoptée par l'ingénierie système.  

Mais n'oublions pas tout de même que UML est la base de SysML qui est un profil UML (package de stéréotypes, tags/values et contraintes OCL).

 

Voir les articles de la  catégorie SysML de ce blog et notamment SysML pour les nuls : de la modélisation des exigences à la réalisation du système .

 

Derniers articles

L’extension « Services » du métamodèle de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

L'extension de services du métamodèle de l’architecture d’entreprise TOGAF est destinée à permettre une modélisation sophistiquée du portefeuille de services en créant un concept de services SI en plus du concept de base des services métier.     Les services SI (ou IS Service = Information System Service) sont directement pris en charge par les applications et la création de la couche d'abstraction assouplit les contraintes sur les services mé...

Experts métiers, passez-vous de développeurs, modélisez vos règles métiers avec DMN puis générez et exécutez automatiquement le code RedHat Drools et inversement

Ou comment Red Hat donna vie au langage DMN (Decision Model and Notation) en le rendant exécutable et en fit une pièce maîtresse du concept des transformations des aspects dans l'architecture d’entreprise.     Les règles métiers font partie de la connaissance stratégique de l’entreprise et doivent être modélisées avec la norme DMN les rendant indépendantes de leur implémentation informatique. Les derniè...

L’extension « Gouvernance » du métamodèle de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

L'extension "Gouvernance" a pour but de gérer des données structurées supplémentaires par rapport aux objectifs et aux services métier, comme les mesures, les contrats et la qualité de service, permettant de mettre en place la gouvernance opérationnelle de TOGAF.     Dans les précédents articles, nous avons vu que le métamodèle fournit un modèle de base avec l'ensemble de fonctionnalités minimum et prend en charge un mé...

Le diagramme de classe UML du métamodèle de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

Pour que la conduite du changement d’architecture soit un succès, tous les acteurs, quel que soit leur domaine d’expertise, doivent se comprendre sans ambiguïtés, s’impliquer et coopérer. Selon le vieil adage, « un schéma vaut mieux qu’un long discours », la vue simplifiée du diagramme de classe UML représentant uniquement les entités et leurs relations, destinée à tous, y compris les experts mé...

Les concepts du métamodèle de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

L’objectif du métamodèle TOGAF est de définir une structure formelle pour les termes utilisés afin d'assurer la cohérence au sein de l'ADM et de fournir des conseils aux organisations qui souhaitent implémenter leur architecture dans un outil.     Une architecture TOGAF est basée sur la définition d'un certain nombre de briques architecturales dans les catalogues d'architecture, spécifiant les relations entre ces blocs dans les matrices d'architecture, puis pré...

La structure de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

Quels éléments constituent la formalisation de l’architecture ? Comme toute architecture digne de ce nom, TOGAF est composé de blocs, d’artefacts et de livrables. Ces éléments sont regroupés dans le « cadre de contenu TOGAF » permettant aux principaux livrables créés par un architecte d'être définis, structurés et présentés de manière cohérente.    ...

La vision dynamique des exigences de la méthode ADM (Architecture Development Method) de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

Avec TOGAF, les exigences peuvent changer tout au long des phases ADM. Un nombre important de facteurs externes ou internes peuvent impacter les exigences durant le projet : les lois changent, la concurrence est de plus en plus agressive, les utilisateurs ne savent pas ce qu’ils veulent, des nouvelles technologies apparaissent à des fréquences de plus en plus réduites … La solution est d’itérer le processus et d’intégrer à chaque nouvelle ité...

Les objectifs de la phase H « Gestion de la maintenance et des évolutions » de la méthode ADM (Architecture Development Method) de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

L'objectif d'un processus de gestion des modifications de l'architecture est de s'assurer que l'architecture atteint sa valeur métier cible initiale. Cela inclut la gestion des modifications de l'architecture de manière cohérente et architecturée.  Il vous faudra donc vous assurez que l'architecture d'entreprise est bien capable de répondre aux exigences actuelles et que son cycle de vie est maintenu.     Ce processus pré...

Comment mettre en œuvre la phase G Gouvernance de la méthode ADM (Architecture Development Method) de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

La Phase G Gouvernance de la mise œuvre a pour objectifs : Assurer la conformité avec l'architecture cible par l'implémentation de projets . Exécuter les fonctions de gouvernance d'architecture appropriées pour la solution de l’architecture mise en œuvre.        C'est ici que toutes les informations pour une gestion réussie des différents projets de mise en œuvre sont réunies. Il y a l'exé...

Comment mettre en œuvre la phase F Planning de migration de la méthode ADM (Architecture Development Method) de l’architecture d’entreprise TOGAF (The Open Group Architecture Framework)

Cette phase consiste à : Finaliser la feuille de route de l'architecture et le plan de mise en œuvre et de migration. S’assurer que le plan de mise en œuvre et de migration est coordonné avec l'approche de l'entreprise en matière de gestion et de mise en œuvre des changements dans le portefeuille global des changements de l'entreprise. Vérifier que la valeur métier et le coût des lots de travaux et des architectures de transition sont compris par les principales parties prenantes.  ...