urbanisation-si

urbanisation-si

Les métiers informatiques tendances


Le chômage touche même l'informatique, oui mais pas pour certains nouveaux métiers ...

data-scientist.jpg

 

Ceux qui se dirigent vers les métiers tendances n'auront que l'embarras du choix pour se faire recruter.

 

Le chômage augmente mais quels sont les métiers ou l'offre dépasse la demande, où on est sur de pouvoir négocier un bon salaire.

On parle partout d'informatique "dans les nuages" (cloud). Mais quels sont les métiers relatifs à ces nouvelles technologies ?

Juste un petit rappel sur le cloud pour ceux qui reviennent d'une île déserte. Le cloud permet d'avoir des ressources CPU suivant la demande. Les avantages sont : de ne plus anticiper sur les ressources physiques, on ne risque pas d'être en saturation à cause d'un grand nombre d'accès ou au contraire d'avoir été trop pessimiste et d'avoir prévu trop peu de CPU ; l'allocation se fait vraiment suivant les besoins et on ne paye que ce qu'on utilise ; si on n'a pas besoin de ressources elles sont restituées et pour finir l'augmentation des performances avec la parallélisation des traitements sur plusieurs machines

Apparaît donc la fonction d'administrateur de système virtuel ou architecte cloud. Fini la gestion des machines physiques, la gestion du réseau, l'installation des applications. Quelques clics suffisent à allouer des ressources aux applications métier. L'administrateur peut maintenant se concentrer sur le métier car et concevoir les scripts de gestion en fonction des besoins métier.

De même on a l'administrateur de base de données virtuelle. La gestion se fait via une console web permettant d'allouer des ressources supplémentaires à la base de données. L'automatisation des déploiements, la parallélisation des requêtes fait parti de son périmètre.

Et l'architecte cloud qui doit concevoir son sytème en considérant que tout peut faillir, panne hardware, blocage à cause d'un trop grand nombre d'accès, défaillances des composants applicatifs. Il devra aussi jongler avec le concept d'élasticité qu'offre le cloud comme l'adaptation proactive de la capacité et l'ajustement à la demande. De nouvelles APIs voient le jour permettant de réaliser des scripts de déploiement et devront être maîtrisées par notre nouvel architecte.

Le métier qualifié de plus sexy du XXI ème siècle, de numémo 1 toute catégorie c'est le data scientist. Métier omniscient, hybride entré un statisticien et un informaticien il s'agit en fait d'un chargé d'études statistiques ou d'un ingénieur avec double diplôme en mathématiques et informatique.
Cet animal rare (pour l'instant) doit donc maîtriser les statistiques, avoir de de l'appétence pour toutes les nouvelles technologies informatiques et cerise sur le gâteau maîtriser les aspects métier le plus souvent le domaine marketing. Ses tâches se résument à comprendre les besoins métier, trouver les données pertinentes et enfin les analyser et restituer les résultats.

En effet le volume des données augmente de manière exponentielle, leurs types de plus en plus hétérogénes (base de données, textes, images, ...), en provenances de mutltiples canaux, depuis les bases de données, les smartphones, les réseaux sociaux,  font qu'on aura de plus en plus besoin de les analyser pour en tirer la substantifique moelle.

Voilà donc des nouveaux métiers d'avenir avec une forte rémunération avec un bon potentiel de développement de carrière qui devraient intéresser des jeunes attirés à la fois par la technologie et par le coté fonctionnel.

L'avenir n'est pas si bouché que cela pour ceux qui veulent se donner la peine d'exercer une profession en plein développement.


Voir aussi le site :

Abandonnez le classicisme, relookez votre SI


15/08/2014
0 Poster un commentaire