urbanisation-si

urbanisation-si

Urbanisation SI : la méthode ultime pour modéliser les besoins d'un projet - 11ème partie - Exigences – UML – Profil spécifique

 

urbanisation-si-exigences-4.gif

 

 

Détails Exigences– UML – Profil spécifique : exemples d'exigences fonctionnelles

urbanisation-si-exigences.gif

 

Exemple d'exigences non fonctionnelles

urbanisation-si-exigences-2.gif

 

Si dans une démarche d'urbanisation du Système d'Information ( SI ), on a cartographié la vue métier, les changements dans les processus métiers qu'ils s'agissent de modifications de nouveautés, vont conduire dans le schéma directeur à des nouveaux projets dont les exigences en seront directement issues.

Les AGL ( Atelier de Génie Logiciel ), utilisent des stéréotypes UML, c'est à dire une spécialisation de certains artefacts de modélisation. Pour les exigences, une classe UML est stéréotypée "Requirement" ( Exigence ) avec comme symbole de représentation un rectangle  avec une double barre verticale dans le premier tiers gauche du rectangle.

Le modélisateur utilise alors les relations du diagramme de classe comme les associations, agrégations, compositions et héritages.

L'intérêt de l'AGL, c'est d'avoir un référentiel de tous les éléments de modélisation y compris les exigences. Un ensemble d'informations comme le titre, la description, le type ( fonctionnelle ou non fonctionnelle ), l'auteur, la date mais aussi des informations concernant la conduite de projet comme la priorité, le niveau de difficulté, la phase, les documentation liés, les règles, les contraintes, ... Toutes ces informations serviront par exemple à la planification, à la génération automatique de la documentation, ...

 

Exigences non fonctionnelles : la norme ISO/CEI 25000

urbanisation-si-exigences-non-fonctionnelles.jpg

Outre de pouvoir gérer un référentiel d'exigences, l'AGL permet, comme les exigences sont d'un point de vue UML des classes, de créer des liens de dépendances vers d'autres éléments de modélisation comme les activités du diagramme d'activité UML, celles des processus métier modélisés en BPMN.  

Les cas d'utilisation ( Use Case ) modélisent les comportements attendus des futurs utilisateurs et auront des liens de dépendance ( on peut utiliser la relation UML d'implémentation ) vers les exigences.

On vérifiera ainsi que toutes les exigences sont implémentées par au moins un cas d'utilisation. S'il reste des exigences non implémentées, c'est soit que tous les use case n'ont pas encore été identifiés, soit qu'elles appartiennent à des fonctionnalités hors du périmètre projet.

 

"Une vie qui n'est pas réfléchie ne vaut pas d'être vécue."

Socrate

 

Voir aussi :  

 

//www.urbanisation-si.com/

//urbanisation-si.wix.com/blog

//urbanisme-si.wix.com/blog

//urbanisation-si.wix.com/urbanisation-si

//urbanisation-si.over-blog.com/

//rhonamaxwel.over-blog.com/

//urbanisation-des-si.blogspot.fr/

//bonnes-pratiques-si.eklablog.com/

//urbanisation-si.eklablog.com/



16/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres