urbanisation-si

urbanisation-si

Quels sont les objectifs et les concepts de la notation de modélisation des règles métier, DMN Decision Model and Notation ?

La notation DMN est conçue pour être utilisable avec la norme de modélisation des processus métiers BPMN ( Business Process Model and Notayion ).

 

dmn-illustration-avec-bpmn.PNG

 

 

 

 

 

dmn-exemple-langage-feel.PNG

 

Le but principal de DMN ( Decision Model and Notation ) est de fournir une notation commune qui est aisément compréhensible par la maîtrise d'ouvrage, les experts métiers devant créer des règles métiers ainsi que des tables de décision, puis affiner ces règles pour les livrer axs développeurs responsables d'automatiser ces règles métiers dans des processus métiers et finalement, aux utilisateurs qui géreront et contrôleront ces règles.

 

DMN est une norme de l'OMG ( Object Management Group, l'organisation qui a créé les normes UML, SysML, BPMN, MDA, MOF, ... )  représentant une passerelle entre la conception des règles métiers et la mise en œuvre de ces règles.

 

La notation DMN est conçue pour être utilisable avec la norme de modélisation des processus métiers BPMN ( Business Process Model and Notation ). 

 

DMN utilise d'autres norme de l’OMG :

  • SBVR (Semantics of Business Vocabulary and Business Rules), définit la terminologie utilisée dans les règles métier,
     
  • BMM (Business Motivation Model) définit les objectifs s'appuyant sur les décisions,
     
  • BPMN (Business Process Model and Notation) modélise les processus métier et inclut des tâches de type "Rule" pour définir des règles métiers. Une Decision peut être rattachée à un Process et à une Task.

 

BPMN et DMN sont donc liés ce qui permet de séparer les processus métier et les prises de décision et de les modéliser dans des diagrammes spécifiques avec leur langage spécifique.

 

Un autre objectif est d'assurer que les modèles de règles métiers sont interopérables et puissent être représentés en XML et ainsi pouvoir être interprétés par des différents outils logiciels.

 

La prise de décisions est modélisée par deux perspectives différentes utilisant les normes :

 

  • BPMN qui décrit la coordination des prises de décisions dans des processus métiers en définissant des tâches spécifiques ou des activités dans lesquelles la prise de décisions a lieu.
  • La logique de décision ( PRR, PMML ) comme des règles de gestion, des tables de décision, ou des modèles analytiques exécutables. 

Bon nombre de spécialistes ont observé que les règles métiers étaient difficilement intégrées dans les modèles et de toute manière l'étaient de manière illisible.

 

Le but de DMN est de fournir une troisième perspective : le Diagramme d'Exigences de Décision ( Diagram Requirement Decision, DRD ) ; le lien entre des modèles de processus métiers et des modèles de logique de décision.

 

Les modèles de processus métiers définissent des tâches où la prise de décisions est exigée pour aboutir.

 

Les DRD définissent les décisions qui doivent être réalisées dans ces tâches, leurs corrélations et leurs exigences pour la logique de décision. La logique de décision définit les règles métiers exigées et suffisamment détaillées pour permettre la validation et 'automatisation. On peut modéliser le détail de règles métiers à l'intérieur d'une tâche ou activité BPMN.

 

L'ensemble connecté résultant de modèles permettra la modélisation détaillée du rôle de règles de gestion et des modèles analytiques dans des processus métiers, la trans-validation de modèles, traitera de haut en bas la conception et l'automatisation et l'exécution automatique de prise de décisions (par exemple, par un moteur de processus exécutables ( BPM Business Process Management ) appelant un BRMS ( Business Rules Management System ) autrement dit un moteur de règles métiers.

 

DMN n'est pas dépendant de BPMN, on peut les utiliser chacun séparément sans jamais faire référence à des règles métiers ou à des processus métiers.

 

DMN fourni des éléments de modélisation comprenant aussi bien les exigences de décision que la modélisation de la logique de décision.

 

Pour la modélisation d'exigences de décision, il définit le diagramme « Graphique d'Exigences de Décision » ( Decision Requirement Graph DRG ) comprenant un ensemble d'éléments et leurs règles de connexion et une notation correspondante : le Diagramme d'Exigences de Décision ( Diagram Requirement Decision DRD ).

 

Pour la logique de décision, DMN fournit un langage d'expression ( comme EL, MVEL, ... ) appelé FEEL pour définir et assembler des tables de décision, des calculs, des structures de contrôle comme if/then/else, des structures de données et des syntaxes Java et PMML dans des expressions exécutables avec une sémantique formellement définie.

 

Il fournit aussi une notation pour la logique de décision, la possibilité d'associer les éléments d'un DRD avec des composants du niveau de logique de décision.

 

Rhona Maxwel

 

@rhona_helena

 

« On passe une moitié de sa vie à attendre ceux qu’on aimera et l’autre moitié à quitter ceux qu’on aime. »

Victor Hugo

 

 

Articles conseillés :

 

Urbanisation SI : la méthode ultime pour modéliser les besoins d'un projet - 5ème partie - Règles métier- UML - Profil spécifique

 

Urbanisation SI : la méthode ultime pour modéliser les besoins d'un projet - 6ème partie - Rule Flow – UML – Diag. Activité

 

BRMS Moteur de règles : mais que fait IBM ?

 

Comment concevoir une règle ?

 

Tutoriel jBPM : les fonctionnalités du BPM open source (partie 1/10)

 

Drools le moteur de règles métiers open source (BRMS) : Représentation des Connaissances et des Raisonnements (Knowledge Representation and Reasoning KRR)



15/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres