urbanisation-si

urbanisation-si

Quelques raisons de l'échec des projets informatiques

urbanisation-si-expression-des-besoins.jpg

 

Le retard, le demi-succès/échec voir le flop total d'un projet peut être du au fait que les utilisateurs ne savent pas ce qu'ils veulent ou ne savent pas communiquer leurs besoins. C'est l'éternel problème de la communication entre la MOA et la MOE. Je veux un lave linge et on me livre un lave vaisselle.

Les exigences peuvent changer tout au long du projet. De nouvelles réglementations, lois, politiques peuvent surgir et obliger à modifier des systèmes ou à se plier à de nouvelles normes ou processus.

La concurrence de plus en plus agressive et féroce impose de s'adapter rapidement en cours de réalisation de projet ou sinon on s'expose à développer une application déjà obsolète. Il faut savoir anticiper sur la technologie et faire les  bons choix.

Très souvent, la direction générale ne s'implique pas dans le projet qui va alors s'enliser sans que rien de concret ne se réalise. Combien de projets ont accouché de milliards de tonnes de "spec" sans qu'il n'y ait une véritable application exécutable. On ne le dira jamais assez "seul compte l'exécutable".

Le manque de connaissance (attention je n'ai pas dit incompétence) sur la conduite de projet informatique est aussi un facteur de risque important. De trop nombreuse fois j'ai vu des directions avoir "les yeux plus gros que le ventre" et démarrer un projet bien trop volumineux en terme de périmètre et être obligée par la suite de retirer des blocs fonctionnels ou de les différer.

Au départ les directions disent on ne veut pas de vitrine technologique, les méthodes, la modélisation, les outils c'est trop cher, ça ne produit rien et ça ne sert à rien. Résultat rien n'est documenté, modélisé, simulé, tracé, bref le projet devient une sombre forêt marécageuse ou tout s'enlise et rien n'en sort.

Un des secrets des projets réussis (si si ça existe !), c'est de ne pas hésiter à s'entourer d'experts reconnus en gestion de projets informatiques, en architecture technique, en management, ... qui mettront en oeuvre les bonnes pratiques reconnues sur le marché et qui éviterons ainsi toutes les erreurs à ne pas faire. Ce seront des leaders qui donneront confiance et motiveront les équipes. Les projets seront découpés en lots à taille humaine, ils seront développés dans un cadre d'urbanisation du SI. Les collaborateurs penseront projet avant de penser à leur propre carrière. Les relations et la communication  avec  la MOE seront maîtrisées. Les bonnes pratiques et les meilleures technologies seront mis en oeuvre dés le départ pour avoir un avantage concurrentiel.

 

"L'effort d'unir sagesse et pouvoir aboutit rarement et seulement très brièvement.

Albert Einstein"

 

Voir aussi :  

//urbanisation-si.wix.com/blog

//urbanisme-si.wix.com/blog

//urbanisation-si.wix.com/urbanisation-si

//urbanisation-si.over-blog.com/

//rhonamaxwel.over-blog.com/

//urbanisation-des-si.blogspot.fr/

//bonnes-pratiques-si.eklablog.com/

//urbanisation-si.eklablog.com/



01/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres