urbanisation-si

urbanisation-si

Modélisation de système : Soyez maniaque, croisez et recroisez vos modèles UML pour être certain qu'ils soient valides (3)

Pour être exploitable concrètement, la vérification doit, au moins en partie, être automatisée.

modelisation-de-systeme-verification-des-modeles-UML-3.png

Pour cela, il faut définir formellement les règles et trouver un algorithme qui permette de les vérifier. Il faut aussi trouver des moyens de structuration, car le nombre de propriétés et de règles est important. 

Un premier pas a été franchi en ce sens par les concepteurs d'UML. Le méta-modèle d'UML, c'est-à-dire le modèle de sa notation, permet de définir formellement une partie des règles à vérifier : celle qui concerne I'organisation et l'agencement des éléments de la notation dans ies diagrammes. 

Le métamodèle fournit un extraordinaire moyen de structuration des règles, puis qu'on peut spécialiser des règles, déléguer via des associations, etc.

L'utilisation de la réflexion et du langage OCL (Object Constraint Language) renforce le côté formel des expressions.

Par exemple, I'expression not self .allParents->includes(self) dans le contexte d'un élément généralisable signifie que le graphe d'héritage est non circulaire.

On dit que le méta-modèle établit la syntaxe formelle du langage UML. En fait, ce n'est pas complètement vrai, il s'agit de règles générales de combinaison. Or le sens des êléments d'un diagramme peut varier selon le contexte d'utilisation.

Ainsi, un élément généralisable (contexte de l'exemple précédent) peut être une classe, une association, un stèréotype, un événement, une exception, un cas d'utilisation, une collaboration. Ce sont autant de concepts sémantiquement différents pour lesquels la notion de spécialisation diffère. Bon nombre de règles dépendent de la sémantique même des éléments. Par exemple, une association peut être spécialisée au même titre qu'une classe, mais la sémantique en termes de liens n'est pasclaire : si les instances de I'association spécialisée sont aussi des instances de l'association générale (comme pour les classes) alors les règles de multiplicitê sont certainement à redéfinir. Qu'en est-il de la redéfinition des caractéristiques suivantes : multiplicité, navigabilité, rôles, contraintes d'association, etc. Quoiqu'il en soit, le méta-modèle est un moyen pratique d'implanter des règles de vérification et donc de les automatiser dans les outils supportant UML.

 

"Ce qui vous arrive n’a pas réellement d’effet quant à la tournure que prend votre vie ; c’est plutôt ce que vous en faites qui décide du résultat de celle-ci."

Jim Rohn

 

Voir aussi :  

//urbanisation-si.wix.com/blog

//urbanisme-si.wix.com/blog

//urbanisation-si.wix.com/urbanisation-si

//urbanisation-si.over-blog.com/

//rhonamaxwel.over-blog.com/

//urbanisation-des-si.blogspot.fr/

//bonnes-pratiques-si.eklablog.com/

//urbanisation-si.eklablog.com/



31/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres