urbanisation-si

urbanisation-si

BPMN : processus exécutables, comment s'y prendre ? (2/3)

Expliciter le fonctionnement interne de vos processus avec le diagramme de collaboration et de chorégraphie ayant la même sémantique mais des vues complémentaires.

BPMN-processus-executable-exemple-2.PNG

Diagramme de collaboration de la gestion d'anomalies

 

Regardons de plus près le jeu de ping-pong du chargé de clientèle, le support 1er et 2ème niveau et le développeur de logiciels en passant d'un modèle à « pool » unique ( voir l'article précédent BPMN : processus exécutables, comment s'y prendre ? (1/3) et l'article suivant BPMN : processus exécutables, comment s'y prendre ? (3/3) ) à un diagramme de collaboration. 

 

Nous pouvons réaliser maintenant les détails du processus par chaque participant, par exemple, le dialogue entre le chargé de clientèle et le client pour clarifier le problème du client, ou le fait que le support 2ème niveau créera la demande pour une nouvelle fonctionnalité en cas d'inexistence dans le produit actuel.

 

Nous avons aussi spécifié chaque tâche comme manuelle, ce qui signifie que nous pensons toujours aux processus composé exclusivement de tâches humaines et sans moteur de processus.

 

Cette modélisation peut être systématiquement réalisée avant de d'analyser l'intégration d'un moteur de processus. La prochaine étape pourrait consister à savoir si nous voulons que la collaboration se fasse complètement par un moteur de processus, ou seulement des parties.

Cette 3ème étape sera abordée dans le prochain article.

 

Regardons une autre façon de modéliser un tel jeu d'aller retour en utilisant le diagramme de chorégraphie.

 

BPMN-processus-executable-exemple-3.PNG

Diagramme de chorégraphie de la gestion d'anomalies

 

Ce diagramme montre seulement les tâches qui sont consacrées à la communication entre les participants de processus différents, masquant toutes les étapes internes, par exemple, la tâche qui insère une nouvelle entrée dans le référentiel des fonctionnalités en attente de réalisation (« product backlog »).

 

Ces 2 diagrammes ont le même modèle sémantique mais représente juste des vues différentes.

 

Rhona Maxwel

@rhona_helena

 

 " Je n'aime pas le soir qui tombe. Ces jours qui s'en vont dans l'ombre pour toujours. "

Dephine de Vigan

 

 

Articles conseillés  : 

 

BPMN : processus exécutables, comment s'y prendre ? (1/3)

 

BPMN : processus exécutables, comment s'y prendre ? (3/3)

 

BPMN 2 : les concepts de base des processus métiers

 

BPMN : l'antisèche pour rester incollable en modélisation de processus 

 

BPMN l’exemple type pour tout comprendre sans prendre d’aspirine



03/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres